top of page

Des poules dans mon jardin : Par où commencer ?

Avoir des poules dans son jardin, évolution d'un style de vie ou bien véritable passion, il existe tout une panoplie de races pour répondre à tous les besoins et à toutes les envies !

Que vous soyez néophytes, experts, amateurs de belles poules ou encore simples afficionados d'oeufs frais, on vous explique tout ce qu'il y a savoir dans cet article.


D'abord, posez-vous la question de savoir ce que vous voulez, des œufs frais toute l'année, des animaux familiers qui égayent votre jardin et plaisent à vos enfants, car il existe des centaines de races de volailles ! Des races d'ornement en passant par les pondeuses ou encore les variétés dîtes mixtes chair et ponte, toutes n'ont pas les mêmes besoins, les mêmes tailles ou encore la même utilité.


Choisir la race de sa poule en fonction de ses besoins :

Poules Pékin anciennement appelées Bantam de Pékin


Les poules de races naines sont

majoritairement d'ornement, pratique si vous n'avez pas un grand jardin, elles se déclinent en de nombreux coloris, variés et très addictifs (tendance à la collection) et dans la majorité des cas sont réputées excellentes pondeuses mais aussi couveuses ! On entend souvent dire qu'elles ont un besoin physiologique de devenir mère, mais en réalité sans coq et si vous ramassez les œufs tous les jours, elles se contenteront de vous donner de bons œufs de petits calibres quasi toute l'année. De même, elles sont souvent très proche de l'homme et des enfants.




Poule Rousse, très facile à se procurer et excellente pondeuse


Les poules pondeuses sont des poules de taille moyenne à grande, excellentes productrices d'oeufs, elles ont des besoins un peu plus conséquent en matière d'espace et de nourriture pour vous fournir en quantité et en qualité des œufs toute l'année. Si vous ne pensez pas en faire la collection (!) et si vous avez suffisamment de place dans votre jardin, vous pouvez vous diriger vers les races comme les Rousses, les Sussex ou encore les hybrides comme la Bleu de France (dit aussi Cendrées). La liste est non-exhaustive, aussi sachez que de nombreux éleveurs professionnels réforment leurs poules tous les deux ans, pourtant encore d'excellentes pondeuses, elles sont souvent faciles à acheter par sauvetage à moindre coût.


Coq La Flèche, grande race locale quasiment éteinte prisée pour sa chair


Enfin les races dîtes mixtes ponte et chair. Si vous pensez acheter des poussins non sexés, il se peut que vous vous retrouviez avec un lot de coqs ! Et même s'il est parfois difficile de s'en séparer, sachez que le coq au vin est une excellente option ! Les poules sont en général de bonnes pondeuses, à un taux plus faible pour certaines races (à vérifier donc avant leur acquisition). En plus si vous vous tournez vers des races françaises, voir même locales, vous participerez probablement à la sauvegarde d'une race. Une excellente action donc en plus de faire de bons petits plats. Les races comme la Geline de Touraine, la La Flèche ou encore la Faverolles Française sont toutes indiquées.


Consultez notre article sur les races de poules classées par catégorie : Choisir la race de sa poule.


Alors, vous avez trouvé une race qui vous plaît ? Vous êtes prêts à faire de votre mieux pour la loger, la nourrir et la chérir afin qu'elle vous offre le meilleur d'elle même ? Voyons maintenant comment avoir la meilleure façon de s'en occuper.



Lieu de vie et poulailler : quels critères pour bien les choisir ?


Que vous soyez en ville ou bien en campagne, il y a quelques trucs et astuces à bien respecter pour que vos poulettes se sentent bien dans leur nouvel environnement.

Tout d'abord, la surface que vous allez leur dédier : si vous aimez votre pelouse bien dense et taillée, un conseil : ne les laisser pas venir dans votre gazon !

Les poules aiment gratter et picorer, elles vont vite ruiner votre coin de paradis si elles n'ont pas un espace herbeux attitré ! Rien ne vous empêche en revanche de les laisser venir dans la journée mais avec parcimonie.




 

Le choix du poulailler, en kit ou fait maison ?


Si vous êtes bricoleurs, que vous avez de la ressource et des matières premières à recycler ou pas, vous pouvez tout à fait confectionner vous-même la future maison de vos volailles.


Quelques règles de base à savoir : il y a un espace "nuit", de préférence totalement hermétique à l'intrusion de prédateurs (même en ville !!!) avec nichoir, pondoir et aération, et une partie "jour" de type parcours ; c'est l'endroit sécurisé par un grillage où vos poules pourront se dégourdir les pattes, s'ébattre, s'alimenter et s'abreuver.

Il y a de nombreux sites et blogs consacrés au DIY* (do it yourself*) avec des plans de montage et autres merveilles. Laissez votre talent s'exprimer !


Si vous n'avez pas l'âme d'un bricoleur, sachez que de nombreux sites et magasins spécialisés peuvent vous fournir le poulailler de vos rêves. En général en kit, ultra facile à monter et simple d'entretien.






Dans tous les cas sachez que l'on préférera un poulailler à hauteur d'homme, d'abord pour son coté pratique (inutile de se baisser pour le nettoyage et la collecte des œufs), et ensuite parce que les poules craignent l'humidité !

Si vous optez pour un poulailler en kit, assurez-vous que ce dernier soit de bonne fabrique, notamment au niveau des matériaux utilisés, afin d'éviter les dégradations dues au temps, à l'eau et au soleil.


Astuce ; Pour une meilleure hygiène, pensez à nettoyer votre poulailler toutes les semaines. Au démarrage de votre poulailler, vous pouvez le passer à l'huile de lin et même le peindre. Cela évitera une infestation aux poux rouges précoces, et retardera les effets du temps.

La taille du poulailler est également à ne pas négliger. Il doit être suffisamment spacieux pour accueillir tout le monde, choisissez sa taille en fonction du nombre de volailles attendues ET en fonction de leur taille à elles ! La dimension d'un poulailler pour 3 poules doit être d'au moins de 1.5 m², car il convient de compter au minimum 0.5 m² par tête. Pour les plus grandes races ou géantes, la taille d'un poulailler doit atteindre les 3 m² minimum.


Point sur la législation : Lire l'article consacré ici.


Où placer mon poulailler ?


Choisissez un endroit à l'abri du vent. Les poules n'aiment pas les courants d'air ! De préférence dans une zone mi ensoleillé, mi ombragé. Vous verrez souvent vos amies à plumes se prélasser au soleil, mais aussi se rafraîchir à l'ombre de vos arbres et haies. En ville, pensez à ne pas imposer vos nouvelles amies à vos voisins. Cela semble idiot, mais certains les considère (pas toujours à juste titre) comme une nuisance sonore et olfactive. Même si vos voisins sont réceptifs, éviter de placer votre poulailler proche de leur clôtures ou parties mitoyennes. Trouver un espace calme de votre jardin et aménager le de façon à ce que tout le monde soit heureux !






Le parcours extérieur : Quoi qu'est-ce?


Le parcours c'est donc la partie "jour" où vos poules vont passer la journée. Si la plupart des poulaillers proposent des parcours grillagés solidaires de la partie nuit, rien ne vous empêche de créer une zone extérieure vous même, et par conséquent, bien plus vaste. Beaucoup de personne préfère laisser les poules vadrouiller en liberté mais la réalité est quelles ne sont pas à l'abri d'une attaque de prédateur, même en journée.


Une poule heureuse est une poule qui se sent en sécurité ! Un parcours spacieux et clos est l'idéal.


Beaucoup de sites proposent des enclos faciles à monter pour protéger vos animaux. Et encore une fois sur internet, on trouve une multitude de réalisations faites maison avec les plans pour créer soi-même leur petit coin de paradis. Certaines plateformes d'images regorgent de photos de DIY absolument plus épatants les uns que les autres, sans compter de nombreux livres sur le sujet.





Astuces : pour éviter les intrusions, il faut veiller à ce que les prédateurs ne puissent pas passer sous le grillage, ni au-dessus ! Voici en image quelques astuces technique à mettre en oeuvre.





Quels sont les éléments de base pour bien accueillir mes poules ?


Vous avez choisi la ou les races de vos poules, vous avez construit ou achetez leur petite maison et leur parcours est installé et prêt à les accueillir ? Maintenant il vous faut avoir les outils indispensables à leur bonheur, à savoir de quoi les abreuver, les nourrir mais aussi de quoi répondre à leur besoins niveau hygiène et santé.


  1. Les abreuvoirs : placés en hauteur suspendus ou au sol, choisissez en un facile à nettoyer, stable et solide . Les poules ne sont pas très délicates avec leur environnement, pour cela favorisez le pratique, autant pour vous que pour elles, à l'esthétique. L'eau doit toujours être à volonté et propre.

  2. Les mangeoires : fixes ! Ma préférence personnelle. Comme mentionné pour les abreuvoirs, les poules ne sont pas délicates, aussi une mangeoire fixe est la solution pour éviter le renversement de la nourriture et son gaspillage. Regardez là encore pour la fabrication maison !

  3. Un bac à sable ! Non non, vous ne rêvez pas, vous avez bien lu un bac à sable. Pour des questions d'hygiène, vos volailles passent énormément de temps à lisser leur plumes et à nettoyer les éventuels parasites présents sur elle. Pour cela, un bac où vous disposez des cendres, du petit gravier ou sable, les ravira et les aidera à se faire belles. Vous pouvez également, et je le conseille vivement, leur mettre à disposition de la terre de diatomée (pure ou mélangée) efficace aussi contre les poux rouges !

  4. L'aliment : bien sûr le plus adapté possible à vos poules et leur besoins. Privilégiez les grains entiers ou concassés. Nous consacrerons un article special à l'alimentation et à son importance, visible ici.

  5. Une pharmacie premiers secours : toujours avoir sous la main quelques produits bien utiles en cas de bobos. Betadine, alu spray, désinfectants en tout genre ... la liste est non exhaustive.

  6. Une litière : copeaux de bois, de coco ou encore de la paille et du foin, vous êtes libres de choisir. Veillez à ce que votre poulailler soit le plus propre possible ! Le remplacement de la litière est conseillé une fois par semaine, et un brossage des partie souillées également (nichoir, rampe...).

  7. Des enrichissements : vous pouvez occuper vos poules avec de la nourriture suspendue ou même des jeux ! Elles adorent passer du temps à chercher et fouiller, alors laissez libre court à votre imagination.



Un poulailler bien équipé et un parcours sécurisé, voilà : vous être prêts !


Il ne vous reste plus qu'à récupérer vos petites et grandes bêtes et à profiter de leur présence en plus de pouvoir manger de bons œufs frais !

19 vues0 commentaire

Comments