top of page

Choisir la bonne poule : quelques races pondeuses

Elles sont vendues par les aviculteurs professionnels comme les championnes de ponte et sont sélectionnées dans ce but unique. Elles possèdent également des prédispositions à la compagnie. Les Marans, par exemple, peuvent vous suivre partout en caquetant d’incroyables histoires, la plus connues est la poule "Rousse", réformée très tôt à deux ans à peine, elles sont très facile à récuperer pour leur offrir de superbes retraites pleines de joie et d'amour !


La Marans : Cette vieille race originaire des Charentes, est fréquente chez les éleveurs du fait de la qualité gustative de ses œufs (extra roux). On la reconnait à ses pattes légèrement emplumées et à sa peau foncée.


La Brahma : Cette race asiatique au plumage à dominante bleue est utilisée pour des croisements. Elle est très corpulente et très bonne couveuse. Attention race géante !


La Sussex : Race anglaise mixte, obtenue à partir de la Brahma, bonne pondeuse et bonne race à chair. Très reconnaissable grace à sa couleur blanche herminé de noir.


La Bleue de Hollande : Race fermière, rustique et vigoureuse. Bonne pondeuse et très bonne couveuse.


La Rhode-Island : Très rustique, résistante, elle supporte le froid et l’humidité. Ponte hivernale remarquable. Elle est parfaite pour l’élevage familial.


La Gâtinaise : Bonne race, mixte (de chair et de ponte), très rustique, elle aime les grands espaces et s’adapte à tous les climats.




La Wyandotte : Très rustique, elle est d’origine américaine. Une des meilleures pondeuses notamment en hiver. La qualité de sa chair n’est pas inoubliable.


La poule Rousse : Excellente pondeuse, la poule rousse est la poule la plus élevée de manière professionnelle en France. Au caractère particulièrement agréable et facile, elle se montre sociable, douce et curieuse. Elle reconnaît ses propriétaires et noue un profond attachement et refuse rarement les caresses. Intelligente et facétieuse, la poule rousse à très bonne mémoire. Méfiez-vous : si vous la faites rentrer dans la maison une fois, elle reviendra sans aucun doute fouiner à la recherche de ses friandises préférées.





Fun fact : Combien d’œufs pond une poule ?

En pleine saison de ponte et selon les races, leur environnement et leur nourriture, il est possible de récolter un œuf par jour/par poule, voir un tous les deux jours. Cependant en hiver durant la mue, la ponte diminue. Certaines races s’arrêtent de pondre entre le début de l’automne et la fin de l’hiver. D'ordinnaire, elles pondent d'avantage les deux premières années de leur vie, et souvent de plus gros œufs. La durée de ponte moyenne d’une poule est de quatre à cinq années. De quoi se faire plaisir encore quelques temps !





Certaines sont plus productives que d’autres. Comment identifier une bonne pondeuse ?

Elle est vigoureuse, active, son abdomen est bien développé et sa crête bien rouge. elle commence à pondre tôt et mue tard dans l’été. certains facteurs influent sur la ponte : une alimentation complète et équilibrée, un logement spacieux et bien éclairé, pas de surpeuplement.

 




Comment ruser pour avoir quand même des œufs toute l’année ?

Il suffit d’acheter des poules d’âges différents pour qu’elles ne s’arrêtent pas en même temps. ainsi, des poulettes nées en février-mars commenceront à pondre à l’automne et combler le déficit de celles qui font un arrêt en hiver. cela ne fonctionne pas à tous les coups mais vous pouvez essayer !

6 vues0 commentaire

Comments


bottom of page